NOTICE ROUGE D’INTERPOL

Les notices internationales d’Interpol sont très importantes dans les activités quotidiennes d’une organisation pour s’acquitter de ses principales responsabilités fonctionnelles.

Comment fonctionne Interpol? Notice rouge d’Interpol

Interpol est une organisation internationale regroupant 192 pays. Sa fonction principale est de compiler et de gérer des bases de données pour les mettre à la disposition des forces de l’ordre dans tous les pays, qui auront ensuite la possibilité d’utiliser les données pour rechercher des criminels.

Les services répressifs du monde entier ont de plus en plus recours aux capacités d’Interpol pour s’acquitter de ses fonctions, ce qui accroît l’efficacité du travail d’Interpol dans la mise en œuvre de sa fonction d’échange d’informations entre Services de police de plusieurs pays.

Les notices internationales d’Interpol sont très importantes dans les activités quotidiennes d’une organisation pour remplir ses principales fonctions, à savoir: rechercher des criminels et des personnes disparues, partager des informations opérationnelles sur la recherche de membres de groupes criminels, identifier des corps non identifiés et informer de l’application de la loi dans les États membres au sujet des menaces d’actes terroristes.

En outre, les tribunaux pénaux internationaux et la Cour pénale internationale utilisent les notices internationales d’Interpol pour rechercher des personnes persécutées pour génocide, crimes de guerre et crimes contre l’humanité.

Il existe actuellement six types de notices Interpol, dont le coin supérieur droit est marqué de l’emblème de l’organisation de l’une des six couleurs: rouge (notice rouge), bleu (notice bleue), vert (notice verte), jaune (notice jaune), noir (notice noire) et orange (notice orange), ainsi qu’un septième et nouveau type: notice internationale spéciale émise conjointement avec l’Organisation des Nations Unies (notice des Nations Unies). En Fédération de Russie, des informations sont échangées par l’intermédiaire d’Interpol, y compris des demandes d’envoi de notices internationales, conformément aux dispositions de l’Instruction relative à l’organisation du support d’informations pour la coopération par l’intermédiaire d’Interpol, approuvées par l’ordre du Ministère de l’intérieur de Russie, Ministère de la Justice de Russie, le Service fédéral de sécurité de Russie, le Service fédéral de contrôle des drogues de Russie, le Service fédéral des douanes de Russie du 6 octobre 2006 n° 786/310/470/454/333/971 – enregistré auprès du Ministère de la Justice de la Fédération de Russie le 3 novembre 2006, n° 8437.

La notice internationale d’Interpol la plus fréquemment émise est la notice avec un angle rouge (notice rouge). Cette notice nécessite que les services de détection et de répression des États membres d’Interpol arrêtent la personne recherchée en vue d’une décision ultérieure des autorités judiciaires sur son extradition vers le pays qui a entamé la perquisition. Le fondement juridique de cette notice est un mandat d’arrêt ou une décision de justice émanant des autorités judiciaires du pays en question. De nombreux pays membres d’Interpol considèrent cette notice comme la base légale de l’arrestation préliminaire de la personne à l’égard de laquelle elle a été émise. Le Secrétariat général est autorisé par l’Assemblée générale d’Interpol à refuser d’émettre une notice d’Interpol avec un angle rouge, au cas où la notice ne contiendrait pas toutes les informations pertinentes nécessaires pour faire une demande d’arrestation provisoire. Les informations fournies sont également vérifiées pour éviter les violations de l’art. 3 des statuts de l’organisation interdisant à Interpol de s’immiscer dans des activités de nature politique, militaire, religieuse ou raciale.

Un exemple frappant de l’utilisation de la décision Interpol, qui fait l’objet d’une large publicité dans le monde, est une décision de justice rendue à la demande des États-Unis d’anciens responsables de la FIFA. Cet ordre a été soumis aux autorités compétentes de la Suisse pour exécution et a été exécuté rapidement. L’ordre rouge ne fonctionne que dans la juridiction de ce pays et le rôle d’Interpol est d’aider les services répressifs nationaux à identifier ou localiser la personne recherchée. Cet ordre n’est pas international. Par conséquent, Interpol ne peut obliger les pays participants à détenir une personne figurant sur la liste des personnes recherchées.

La notice bleue d’Interpol est émise afin d’établir un contrôle sur le déplacement et l’emplacement d’une personne soupçonnée ou accusée d’avoir commis un crime. L’État qui initie la notice peut demander au Secrétariat général et aux États membres d’Interpol toute information pénale sur la personne et d’autres informations pouvant être utiles au cours de l’enquête sur l’affaire pénale. La notice d’Interpol avec un angle vert (notice verte) peut être émise à l’encontre d’une personne se trouvant dans une procédure d’enregistrement opérationnel, lorsqu’il n’existe aucune solution procédurale lui permettant d’être reconnu comme suspect ou accusé dans une affaire pénale. Conformément à cette notice, la surveillance et le contrôle de la police secrète de ces mouvements sont établis. La notice n’est émise que s’il existe des informations confirmées sur l’intention de la personne de partir à l’étranger.

Les opérations de recherche d’Interpol peuvent être classées en quatre types:

  • recherche de criminels en vue de leur extradition;
  • recherche des suspects pour surveiller leur comportement;
  • recherche des personnes disparues;
  • recherche des objets de valeur volés.

Dans la pratique d’Interpol, il existe deux types de persécution policière: régulière et urgente. Ils commencent par l’existence de l’un des deux documents suivants: un mandat d’arrêt contre une personne recherchée ou une décision de justice imposant une peine d’emprisonnement.

Que peuvent faire les juristes et les avocats de notre société RPI SOLUTIONS dans une situation où notre client est menacé avec ce type d’activités de recherche internationale? Ce n’est un secret pour personne que le système juridique de tout État devrait être fondé sur le principe fondamental: le principe de la présomption d’innocence. Une personne détenue ou arrêtée en vertu d’une ordonnance internationale d’Interpol a le droit de présenter devant le tribunal du pays hôte de sa détention, à titre personnel ou par l’intermédiaire de son représentant légal, ses arguments et ses éléments de preuve concernant la légalité et une justification suffisante des faits. les lois qui ont motivé l’arrestation internationale prononcée et l’ordonnance d’extradition subséquente. Il existe des cas dans lesquels des affaires pénales sont fabriquées et, très souvent, dans les pays de l’ex-URSS, la « Themis » locale souhaite utiliser illégalement les possibilités d’Interpol d’extrader illégalement le citoyen dans le pays de son ancien domicile afin de poursuivre l’exécution illégale de la peine. Dans ce cas, il ne s’agit pas de justice, les comptes entre différents clans ou groupes commerciaux qui exercent une forte influence sur les services de détection et de répression du pays sont souvent ajustés de cette manière, en utilisant des instruments juridiques internationaux de manière déraisonnable d’Interpol mentionnés ci-dessus.

Bien entendu, étant donné cette situation, il est nécessaire de recourir aux services de praticiens restreints, qui connaissent tous les détails du processus décisionnel des tribunaux locaux en matière d’extradition d’un détenu, en particulier vers le pays qui a rendu l’ordonnance/notice rouge d’Interpol. Après tout, il reste souvent très peu de temps pour organiser une protection juridique efficace lors d’une audience. Il se trouve qu’entre la détention d’un client par la police locale et le moment du transfert du détenu au tribunal, il n’y a qu’un jour, voire quelques heures. Et dans ce court laps de temps, il est nécessaire d’obtenir la preuve de la délivrance illégale d’une ordonnance d’Interpol, de l’examiner et d’organiser une session judiciaire pour la défense du détenu. Un tel travail nécessite une approche très responsable et professionnelle. Nos juristes ont l’expérience nécessaire.

Nous donnerons un exemple de pratique juridique récente. Le célèbre responsable ukrainien (le responsable du projet d’investissement public ukrainien), Vladislav Kaskiv, a été arrêté par l’Unité panaméenne d’Interpol lors d’un voyage au Costa Rica à la demande de l’Ukraine, qui l’accusait d’avoir abusé de l’autorité en tant que chef de projets nationaux. Mais déjà en décembre 2016, Interpol avait annulé la résolution précédente en raison de la violation des procédures et des motifs politiques de persécution par l’Ukraine. La lettre du ministère des Affaires étrangères du Panama indique que: « M. Vladislav Kaskiv ne peut être condamné ni inculpé d’affaires criminelles autres que celles indiquées directement dans la demande d’extradition ». Le refus du Panama d’extrader Vladislav Kaskiv conformément à la notice rouge d’Interpol prouve non seulement au niveau international les agissements illégaux des services de police ukrainiens à l’égard de son citoyen, mais complique également de manière importante l’extradition d’autres Ukrainiens qui sont persécuté par les autorités.

Il existe assez peu de cas de ce genre dans lesquels des juristes internationaux expérimentés ont réussi à déceler d’importantes lacunes tant dans le mandat d’arrêt international que dans l’ordonnance d’extradition et dans les résolutions nationales qui en sont à l’origine. Nous avons même décidé de publier une brochure avec des procès similaires dans plusieurs pays du monde.

Si nécessaire, vous ou vos représentants pouvez discuter avec nous de situations similaires à celles décrites ci-dessus, nous sommes prêts à vous rencontrer à une heure préétablie, à discuter et à travailler efficacement pour le bénéfice d’une personne spécifique dans une situation de vie difficile.

Le centre de conseil international RPI SOLUTIONS offre une assistance juridique aux clients dans de telles situations. Nous contribuerons à l’élimination des arrestations de biens, si elles étaient imposées sans raison, afin de constituer une base de preuves prouvant l’innocence du client, afin d’éviter des activités d’enquête dépourvues de bases suffisantes.

Notre société est spécialisée dans la résolution des problèmes juridiques des clients détenus et arrêtés illégalement par Interpol. Nous aidons à prouver l’innocence du client, à recueillir des preuves de l’innocence, à contrôler le différend et à participer à l’examen du dossier en tant que représentants légaux de l’accusé. En aidant une personne dans une situation difficile, nous utilisons toutes les méthodes juridiques, ce qui nous permet d’obtenir justice dans tous les pays. Pour utiliser nos services, vous ou votre représentant devez nous contacter et nous informer en détail du problème. Ensemble, nous trouverons une solution, nous résoudrons même la situation la plus difficile.

 

68%

Affaires Les tribunaux ont remporté la reconnaissance de la propriété de l'immobilier: en Espagne, en Belgique, en Italie, en Grèce, au Portugal, au Panama, au Royaume-Uni, en Autriche, en France

39

Transactions les grandes transactions d'entreprises ont eu lieu à la fin de l'année 2018

55

Clients nous avons défendu le droit à l'abri politique avec notre aide qualifiée.

51

Objet immobilier Objet immobilier

38

Clients permis de séjour délivré dans 9 États

Avis
Un audit fiscal international était en train d’être réalisé pour notre succursale à l’étranger, au Portugal. Je connais RPI Solutions depuis le moment de l’enregistrement de ma société et, par la suite, la même entreprise a enregistré les autres succursales. Le moment est venu de traiter des questions de la fiscalité. Les auditeurs de l’entreprise ont travaillé consciencieusement - ils ont étudié toute ma comptabilité et ont donné leurs recommandations. Maintenant, je paie vraiment moins d’impôts, et j’ai réglé les questions de la comptabilité. Je prévois de les contacter périodiquement pour un audit. Il est préférable de payer un bon auditeur une fois et ensuite d’économiser sur les taxes excessivement payées.
Guzel Khismatullina,directeur de l'entreprise TeamsoftPlus de commentaires
J’avais un gros problème avec la Banque Société Générale à Paris, le compte personnel était ouvert depuis de nombreuses années, la Banque avait des opérationistes toujours amicaux, c’était une banque solide, et soudainement ils ont changé. Sans expliquer les raisons, ils ont suspendu les opérations sur ma carte et mon compte, ils ont mis en place un grand nombre d’exigences et de questions sur ma première patrie... Pendant une semaine entière, je n’ai rien pu obtenir des représentants de la banque et je ne l’aurais pas pu tout seul, je crois. Sur l’avis de mes amis, je me suis adressé aux avocats de RPI Solutions. Le lendemain, l’avocat est arrivé, il a résolu tous mes problèmes de blocage à la Banque en trois heures. Je recommande cette entreprise à tout le monde!
Vladimir,Plus de commentaires
Top